D'Asie en résonances

5185 Km….

Nous  avons parcouru  un bon bout de rails  à bord du transsiberien, dans notre chambre ambulante, traversé un gros bout de la Russie !

Moments magiques, moments étouffants, moments plaisants…. Emouvants !

Dehors, la Sibérie défile sous nos yeux. Paysages de Taïga (petits lacs, roseaux, étendues brûlées par le feu, forets de bouleaux) parsemés de villages isolés, délabrés aux maisons en rondins, colorées.

A l'intérieur  les occupations  ne cessent de changer. Ce n’est donc pas la monotonie du  paysage  qui nous a le plus marquées mais plutôt les rencontres et instants partagés avec nos voisins de pays divers et variés,  eux-mêmes de diverses origines !!! (Bouriates mongols, de la Touva, Sibériens, ouzbeks, polonais, roms). On se rend compte de la proximité des pays de l’Asie centrale à voir tout autour ces visages typés. Nous étions les seules touristes dans ce wagon, bien immergées dans une ambiance chaleureuse. Quelle chance  de partager, à plein temps, un moment de sa vie avec des inconnus que nous finissons  par découvrir et connaitre au fil de notre traversée.

Nous nous nourrissons de nos provisions de conserves et pain, soupes ''iophilisées'' … Drôle de régime ! M. Coca est là en cas de coups durs.

Arrêt à Iekaterinbourg (km 1814), première grande gare de Russie asiatique à 260km du passage officiel en Sibérie. Ville de l’assassinat du Tsar Nicolas II.

Aux environs de Koungur l’obélisque de la frontière officielle EUROPE-Asie. A chaque arrêt des vendeurs de boissons et de nourritures nous attendent. Beignets, repas préparés  dans un sac plastique (2 saucisses, patates, choux, pain). ………….

C est aussi une traversée sur des terres chargées en histoires.Nous passons à Perm (camp : perm 36). En 1928 30 000 détenus, 8 millions en 1938 ! L’espérance de vie : de 2 ans !! Fin de toute cette barbarie en 1992.

Nous avons  vraiment l’impression de nous sentir au bout du monde en arrivant enfin à Irkoutsk ! 5185 km…cette traversée nous permet d'apréhender les distances. On se sent bien déphasées.  Dans quelle dimension spatio -temporelle sommes-nous ? Une course après le temps. Sans cesse entre deux temps…. En lévitation. Connaitre  l’heure relève d’un véritable chalenge. Dans le train chacun ses repères, chacun son heure de référence…. !!

 

Nous avons à présent 5 heures de décalage avec Moscou et Moscou 2 heures avec la France soit 7 heures avec vous. Dommage on n a pas eu assez de temps pour s’arrêter dans la région de la Touva (chants diphoniques).  Pour  l’instant notre arrivée à Irkoutsk n’a rien de très extraordinaire. Nous avons fait le nécessaire pour obtenir notre visa Mongol. Nous avons hâte de voir le lac Baïkal.

Lundi départ pour les 864 km restant jusqu’ à Ulaan-bator, capitale de la Mongolie. Arrivée prévue  le 30 avril et 6059 km de train dans les pattes !(7865 jusqu’ à Pékin) .

             « Clou » et  « Jannahh ».

Voir ou    Ecouter!


Publié à 07:35, le 27/04/2008, dans En Bref, Siberia
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 27 sur 41 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?






Rubriques

Cinema pour l oreille (Sounds)
Citations
En attendant.........
En Bref
Le projet
Photographies
Récits de voyage
Vocabulaire d ici et d ailleurs

Derniers articles

Bienvenue en Asie !
La France sous vitrine !
De retour
Retour sur un autre bout : la France
Derniers jours en Inde.

Liens/Partenaires

Association Olzi
Culture aventure
Aventure du Bout du Monde
Carnet d ecoute
Sophie et Orelie
7 mois à vélo (Mongolie-Turquie)
Emilie et Rémi
Paris Jeunes Aventures
Mixavenue
Arte Radio
Le sentier du Meleze
Carnet D'écoute
MontagesSonores

Amis

marcalaux