D'Asie en résonances

La fièvre de Thamel

Il est tard dans la nuit. La lumière des toilettes m’éclaire suffisamment pour que je puisse rester à écrire sans déranger Jeanne. Un petit vent frais vient de s’infiltrer dans la chambre, ça fait du bien ! On a laissé toutes les fenêtres ouvertes, à part celle où la moustiquaire est déchirée. Je suis allongée dans mon lit, tente de griffonner quelques mots, ne pas me laisser distraire par la musique au dehors. Une musique indigeste, celle qu’on met à toutes les sauces, en boîte, dans les bars, à la radio, du bruit comme dirait mon père. Dommage que Kathmandu nous laisse cette image nocturne. Une résonance désagréable et fausse, une résonance représentative de Thamel, le quartier par excellence du tourisme. Passage « obligé » et inévitable quand on débarque pour la première fois à Kathmandu. Un quartier étonnant de dynamisme commercial et de business qui fait ses preuves à chaque instant. On ne fait pas un pas dans les rues de Thamel sans se faire solliciter, voir agresser « First time in Népal ? Do you need a guid ? I have an agency. »et sans meme qu’on ne lui demande rien “ok I give my card, feel free, if you have time, come in my agency” ou le marchand de vêtements “Namaste, juste have a look inside. For you good price. “ ou encore le chauffeur de taxi Suzuki “ Taxi ? Where do you go ? »ou le marchand de fruit « mango, banana ? ou une femme népalaise qui fait la manche avec son bébé « Please milk, not monney, milk, please not monney » puis le petit garçon aux pieds nus, sales et poussiéreux « ten roupies » en nous tendant les mains.  Une fois franchie le seuil d’un magasin, c’est un nouveau jeu ou nouveau piège qui commence « Many sizes, many colours. For you good price my friend. For this i don’t take interest.” « From which country you come from ? Ah France. France So romantic ! Sarkozy Carla Bruni. Vive l’image de la France à l’étranger ! On se bouscule, on est bousculé, on bouscule. On ne sait plus où mettre les pieds. Thamel nous aspire dans son tourbillon sans fin de « touristland ». Ce quartier, au bout de deux jours et demi, devient tout simplement indigeste et inbuvable !

 Clo, Kathmandu le 19 juin.


Publié à 11:18, le 19/06/2008, Katmandou
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 11 sur 41 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?






Rubriques

Cinema pour l oreille (Sounds)
Citations
En attendant.........
En Bref
Le projet
Photographies
Récits de voyage
Vocabulaire d ici et d ailleurs

Derniers articles

Bienvenue en Asie !
La France sous vitrine !
De retour
Retour sur un autre bout : la France
Derniers jours en Inde.

Liens/Partenaires

Association Olzi
Culture aventure
Aventure du Bout du Monde
Carnet d ecoute
Sophie et Orelie
7 mois à vélo (Mongolie-Turquie)
Emilie et Rémi
Paris Jeunes Aventures
Mixavenue
Arte Radio
Le sentier du Meleze
Carnet D'écoute
MontagesSonores

Amis

marcalaux